vendredi 11 août 2006

Nouvelle cible des escroqueries : les PME ?

Un récent courrier électronique que l'on m'a communiqué me laisse .. songeur. En effet, une coiffeuse à domicile (ayant un site internet) a eu l'étonnement de recevoir la proposition suivante par courrier électronique :

Je suis Mr Froissart Olivier , j'arrive en France pour 3 mois.
je souhaiterais etablir une convention dans votre établissement avec une dizaine de personnes qui viendront pour un stage.
Nous nous coifferons chaque deux semaines .
Faites moi parvenir vos tarifs pour cette affaire.
Je compte arrivée le 01/ 09/ 2006 et nous repartons le 02/ 12/ 2006


Jusque là, même si la proposition est plutôt inédite, elle n'a rien de réellement inquiétante. Sauf que la suite devient intéressant :

PS : Pendant ce sejour nous aurons besoin de faire quelques achats de PC PORTABLE pour notre personel qui les utilisera comme outil de travail .

Etant donné que nous serions trop occupés à baliser notre documentation complète sur nos rendez-vous et futurs travaux , est ce que, exceptionnelement, nous pouvons vous confiez cette tache s'ils vous plait ?

Ceci dit voici les achats que vous allez nous faire en ce sens :

PC PORTABLE:
TOSHIBA Satellite M70-208 Pentium M740 1,73 GHz 1 Go 100 Go 15,4'' DVD±RW
ou à défaut, l'équivalent qui est ci-déssous
TOSHIBA Satellite M70-204 - Pentium M740 1,73 GHz 1 Go 100 Go 15,4'' DVD±RW
...............................................................................QTE= 10 pcs.

Veuillez ajouter sur le montant total des PC PORTABLE une commission de 300 euros pour la prestation que vous effectuerez.

Egalement,veuillez inclure sur la même facture les frais de port via Chronopost jusqu'à Abidjan-COTE D'IVOIRE.
Nous vous règlons à la commande par Carte Bleue (Visa,Mastercard) pour un devis global .


Là, on détecte rapidement la fraude. Il s'agit d'inciter l'artisan à acquérir les PCs portables, de gonfler la facture de 300 euros et ensuite de lui payer par carte bancaire (sans doute qui sera volée) voire par un chèque en bois.

Sans nul doute, l'artisan confirmant son désir de participer à cette opération recevra quelques jours plus tard un message l'informant que finalement, ils ne peuvent plus venir, mais que l'acheteur lui demande de lui adresser lesdits portables en Afrique (Nigéria) et ainsi de suite.

Comme quoi les fameuses arnaques nigérianes sont toujours aussi présentes (voir à ce sujet l'histoire relatée par un internaute lorrain sur son blog).

1 commentaire:

Zippy a dit…

J'en reçois au moins 2 à 3 par jour du même type.
Je me dis que si j'en reçois autant, c'est que certains d'entre-nous doivent être trop naifs et marcher dans leur combine ??